sport-histoire.fr

Biographie de Frédéric II de Prusse ou Frédéric le Grand, roi de Prusse de 1740 à 1786

Frédéric II de Prusse - Frédéric le Grand

Cet article a été écrit à l'aide du livre de Jean-Paul Bled : "Frédéric le Grand".

Frédéric II de Prusse, également connu sous le nom de Frédéric le Grand, est né le 24 janvier 1712 à Berlin et est mort le 17 août 1786 au château de Sanssouci, qu'il a fait construire à Potsdam. Il est le fils du roi de Prusse Frédéric-Guillaume Ier (1688-1740) et de Sophie-Dorothée de Hanovre (1687-1757), elle-même fille du roi George Ier de Grande-Bretagne.

Frédéric-Guillaume Ier, quoique hostile à la France, confie l'éducation de Frédéric, qu'il souhaitait très stricte, à une gouvernante française, Madame de Rocoulle (ou Madame de Montbail). Dès son adolescence, Frédéric prend goût à la culture et littérature française : il aura d'ailleurs une correspondance soutenue avec le philosophe français Voltaire.

A l'âge de 16 ans, désirant s'enfuir en Angleterre avec son ami von Katte, Frédéric est emprisonné par son père, lequel lui accordera le pardon royal en 1731. En 1733, Frédéric épouse Elisabeth-Christine de Brunswick-Bevern (1715-1797), fille du duc Ferdinand-Albert II de Brunswick-Wolfenbüttel et nièce de l'empereur romain germanique Charles VI. Ce couple n'aura pas d'enfant.

Suite à la mort de son père le 31 mai 1740, Frédéric devient roi de Prusse, et agit en despote éclairé. Dans la continuité de son père, il améliore encore les capacités militaires de son royaume. Son armée est très nombreuse, disciplinée et moderne. De 1740 à 1748, a lieu la guerre de Succession d'Autriche dont l'origine se trouve dans la Pragmatique Sanction, édit rédigé par l'empereur Charles VI qui stipule que les Etats héréditaires des Habsbourg doivent revenir, au moment de sa mort, à sa fille aînée, Marie-Thérèse d'Autriche. Charles VI meurt le 20 octobre 1740. Frédéric II voit l'occasion d'agrandir son territoire, en annexant la Silésie. Par le traité de Breslau (1742), confirmé par le traité d'Aix-la-Chapelle (1748), l'Autriche cède la quasi-totalité de la Silésie au royaume de Prusse. Durant cette guerre, la France était aux côtés de la Prusse, mais n'a pas bénéficié d'un agrandissement de territoire, d'où l'expression "travailler pour le roi de Prusse".

Durant les années qui suivirent, l'Autriche rêve d'une revanche. Pour cela, elle conclue une alliance avec la France et la Russie. Voyant le danger que représente cette coalition, Frédéric II entreprend l'invasion de la Saxe le 29 août 1756 : c'est le début de la guerre de Sept ans, souvent comparée à la Première Guerre Mondiale, par la multitude de ses théâtres d'opérations. Frédéric II est en grande difficulté lorsque la tsarine Elisabeth meurt (5 janvier 1762). Son successeur, Pierre III (qui sera assassiné en juillet 1762), prussophile à l'extrême, conclue la paix dès son arrivée. Tous les territoires que l'armée russe avait pris sont rendus sans contrepartie à la Prusse. Le traité d'Hubertusburg (ou Hubertsbourg en français), signé le 15 février 1763 entre la Prusse et l'Autriche, confirme la possession de la Silésie par la Prusse, qui rend la Saxe à l'Autriche.

En 1772, a lieu le premier partage de la Pologne, entre la Russie, la Prusse et l'Autriche. Ainsi, la Prusse agrandit son territoire en annexant la partie nord de la Pologne (notamment la Prusse royale), tout en évitant un conflit entre la tsarine Catherine II (épouse de Pierre III qu'elle a fait assassiner) et Marie-Thérèse d'Autriche.

En juillet 1778 éclate la guerre de Succession de Bavière, également connu sous le nom de guerre des Pommes de terre. Le traité de Teschen (1779) met fin à cette guerre, sans conflit majeur.

Frédéric est aussi connu comme étant le "roi-philosophe" qui rencontra à deux reprises Voltaire. Cet agnostique aimait également l'art (il a construit le château de Sanssouci à Potsdam) et la musique. Il meurt à l'âge de 74 ans. Frédéric-Guillaume II (1744-1797), son neveu, hérite du royaume de Prusse.

Les contemporains de Frédéric II:

- Louis XV, roi de France de 1715 à 1774
- Louis XVI, roi de France de 1774 à 1792
- Marie-Thérèse Ière de Hongrie, impératrice du Saint-Empire de 1740 à 1742
- Charles VII, empereur du Saint-Empire de 1742 à 1745
- François Ier, empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohême et Archiduc souverain d'Autriche de 1745 à 1765
- Joseph II, empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohême et Archiduc souverain d'Autriche de 1765 à 1790
- Anne Ière, tsar de Russie de 1730 à 1740
- Ivan VI, tsar de Russie de 1740 à 1741
- Elisabeth Ire, tsar de Russie de 1741 à 1762
- Pierre III, tsar de Russie de 1762 à 1762
- Catherine II, tsar de Russie de 1762 à 1796
- George II, roi du Royaume-Uni de 1727 à 1760
- George III, roi du Royaume-Uni de 1760 à 1820
- Philippe V, roi d'Espagne de 1724 à 1746
- Ferdinand VI, roi d'Espagne de 1746 à 1759
- Charles III, roi d'Espagne de 1759 à 1788
- Frédéric Ier, roi de Suède de 1720 à 1751
- Adolphe Ier Frédéric, roi de Suède de 1751 à 1771
- Gustave III, roi de Suède de 1771 à 1792
- Jean V, roi de Portugal de 1706 à 1750
- Joseph Ier, roi de Portugal de 1750 à 1777
- Marie Ière, reine de Portugal de 1777 à 1816
- Clément XII (Lorenzo Corsini), pape de 1730 à 1740
- Benoît XIV (Prospero Lambertini), pape de 1740 à 1758
- Clément XIII (Carlo Rezzonico), pape de 1758 à 1769
- Clément XIV (Vincenzo Ganganelli), pape de 1769 à 1774
- Pie VI (Angelo Braschi), pape de 1775 à 1799

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT