sport-histoire.fr

Histoire et généalogie des Bourbons et des autres branches capétiennes

La dynastie des capétiens a régné sur la France depuis l'avènement d'Hugues Capet, en 987, jusqu'à l'abdication de Louis-Philippe en 1848 (de 1792 à 1814, la France n'a pas été gouvernée par un roi). Les capétiens directs ont régné de 987 (début du règne d'Hugues Capet) à 1328 (fin du règne de Charles IV le Bel). Voici les différentes branches capétiennes qui ont régné sur la France par la suite :
- les Valois de 1328 (Philippe VI) à 1589 (Henri III)
- les Bourbons de 1589 (Henri IV) à 1830 (Charles X)
- les Orléans de 1830 à 1848 (Louis Philippe)

En plus des Maisons citées ci-dessus, il existe de nombreuses autres branches légitimes ou illégitimes issues des capétiens parmi lesquelles :
- les Anjou-Sicile
- les Artois
- les Bourbon-Busset
- les Bourbon-Condé
- les Bourbon-Conti
- les Bourbon des Deux Siciles
- les Bourbon du Maine
- les Bourbon en Espagne
- les Bourbon-La Marche
- les Bourbon-Montpensier
- les Bourbon-Parme
- les Bourbon-Penthièvre
- les Bourbon-Soissons
- les Bourbon-Vendôme
- les Bourgogne
- les Courtenay
- les Evreux-Navarre
- les Orléans-Bragance, branche cadette de la Maison d'Orléans
- les Orléans-Longueville, branche bâtarde de la Maison d'Orléans
- les Valois-Angoulême

Les Artois :
La Maison d'Artois est issue de Robert Ier d'Artois (1216-1250), fils du roi de France Louis VIII le Lion et de Blanche de Castille. En 1237, par apanage, Robert Ier d'Artois reçoit le comté d'Artois. Voici la liste des comtes d'Artois :

- Robert Ier (1216-1250), comte d'Artois de 1237 à 1250
- Robert II (1250-1302), comte d'Artois de 1250 à 1302
- Mahaut (1270-1329), comtesse d'Artois de 1302 à 1329
- Jeanne II de Bourgogne(1291-1330), comtesse d'Artois de 1329 à 1330, de Bourgogne de 1315 à 1330 et reine de France (1316-1322)
- Jeanne III de Bourgogne (1308-1347), comtesse d'Artois de et comtesse de Bourgogne de 1330 à 1347
- Philippe Ier (1346-1349), comte d'Artois et duc de Bourgogne de 1347 à 1361
- Marguerite Ière (1309-1382), comtesse d'Artois et de Bourgogne de 1361 à 1382
- Louis II de Flandre (1330-1384), comte d'Artois et de Bourgogne de 1382 à 1384 et comte de Flandre de 1346 à 1384
- Marguerite III de Flandre (1350-1405), comtesse d'Artois, de Bourgogne et de Flandre de 1384 à 1405

Les Bourbon-Busset :
La Maison de Bourbon-Busset est la branche aînée non dynaste des capétiens. Elle est issue de Pierre de Bourbon (1464-1530), fils de Louis de Bourbon (1438-1482), prince-évêque de Liège, et de Catherine d'Egmont, duchesse de Gueldre. Par son mariage, en 1498, avec Marguerite de Tourzel d'Alègre, Pierre de Bourbon reçoit en apanage la baronnie de Busset. Pierre de Bourbon descend de Robert de Clermont (1256-1317), fondateur de la maison de Bourbon, fils de Saint Louis, roi de France de 1226 à 1270, et de Marguerite de Provence.
En 2011, l'aînée de cette maison est Charles de Bourbon-Busset, fils de l'écrivain et diplomate Jacques de Bourbon-Busset.

Les Anjou-Sicile :
La Maison d'Anjou-Sicile est issue de Charles Ier de Sicile (1227-1285), fils du roi de France Louis VIII le Lion et de Blanche de Castille, et donc frère de Saint Louis. En 1246, Charles Ier épouse Béatrice de Provence, fille de Raimond Bérenger IV, comte de Provence, et de Béatrice de Savoie. En apanage, Charles Ier de Sicile, plus connu sous le nom de Charles d'Anjou, est titré comte d'Anjou (1246-1285) et comte du Maine (1246-1285). Par son mariage, il devient également comte de Provence (1246-1267). Pour enrayer la domination de la famille Hohenstaufen sur le royaume de Sicile, le pape Urbain IV demande l'aide de Charles d'Anjou. Ce dernier bat à la bataille de Bénévent (1266) Manfred Hohenstaufen, fils de l'empereur du Saint-Empire Frédéric II. Par cette victoire Charles d'Anjou devient de roi de Sicile. Il le restera jusqu'à sa mort en 1285. Charles Ier deviendra également roi de Jérusalem (1278-1285).
La Maison d'Anjou-Sicile régna sur la Sicile, le comté d'Anjou, de Provence, sur la Pologne, la Hongrie, sur Jérusalem.

Les Bourbon-Condé :
La Maison de Condé, branche cadette de la famille royale de Bourbon, est issue de Louis Ier de Bourbon-Condé (1530-1569), fils cadet de Charles IV de Bourbon et de Françoise d'Alençon. Louis Ier de Bourbon-Condé est le donc le frère du roi consort de Navarre Antoine de Bourbon. Ce dernier est le père du roi de France Henri IV. Par son mariage en 1487 avec François de Bourbon, comte de Vendôme et père de Charles IV de Bourbon, Marie de Luxembourg apporta en dote la principauté de Condé-en-Brie et la seigneurie d'Enghien. Le chef de la Maison de Bourbon-Condé portait le titre de Prince de Bourbon-Condé (souvent appelé Monsieur le Prince) alors que son fils aîné portait le titre de duc d'Enghien (souvent appelé Monsieur le Duc) jusqu'à la mort de son père. Voici la liste des princes de Condé :

- Louis Ier de Bourbon-Condé (1530-1569), premier prince de Condé de 1546 à 1569
- Henri Ier de Bourbon-Condé (1552-1569), deuxième prince de Condé de 1569 à 1588
- Henri II de Bourbon-Condé (1588-1646), troisième prince de Condé de 1588 à 1646
- Louis II de Bourbon-Condé (1621-1686), appelé le Grand Condé, grand militaire français sous Louis XIV, quatrième prince de Condé de 1646 à 1686
- Henri Jules de Bourbon-Condé (1643-1709), cinquième prince de Condé de 1686 à 1709
- Louis III de Bourbon-Condé (1668-1710), sixième prince de Condé de 1709 à 1710
- Louis IV de Bourbon-Condé (1692-1740), septième prince de Condé de 1710 à 1740
- Louis V de Bourbon-Condé (1736-1818), huitième prince de Condé de 1740 à 1818
- Louis VI de Bourbon-Condé (1756-1830), neuvième prince de Condé de 1818 à 1830.

Louis Antoine de Bourbon-Condé (1772-1804), fils de Louis VI de Bourbon-Condé, fut assassiné au château de Vincennes, semble-t-il sur ordre du futur Napoléon Ier, pour démoraliser les royalistes opposés au consulat de Napoléon Bonaparte.

La Maison de Condé est demeurée célèbre surtout grâce à un homme, Louis II de Bourbon-Condé, qui remporta de nombreuses victoires dans toute l'Europe (à Rocroy contre les Espagnols en 1643, en Bavière, en Hollande contre Guillaume III d'Orange, etc.). Durant la Fronde, son orgueil légendaire l'amena, jusqu'à ce qu'il revienne à la raison et devienne par la suite le plus fidèle des serviteurs de Louis XIV, à se révolter et à prendre les armes avec l'Espagne, que la France combattait. Le Grand Condé, qui règne sur son domaine de Chantilly, contribua pour beaucoup dans l'éclat du règne du roi de France le plus connu au monde, Louis XIV.

Les Bourbon-Conti :
La Maison de Conti est la branche cadette de la Maison de Condé. Le premier prince de Conti fut François de Bourbon-Conti, fils de Louis Ier de Bourbon-Condé, premier prince de Condé. Cependant, après la mort de François de Bourbon-Conti en 1614, le titre de prince de Conti ne fut plus porté. Le titre de prince de Conti est revenu à Armand de Bourbon-Conti en 1629. Voici la liste des personnes ayant porté le titre de prince de Conti :

- François de Bourbon-Conti (1558-1614), prince de Conti de 1581 à 1597
- Armand de Bourbon-Conti (1629-1666), prince de Conti de 1629 à 1666, frère cadet de Louis II de Bourbon-Condé
- Louis Armand Ier de Bourbon-Conti (1661-1685), prince de Conti de 1666 à 1685, fils du précédent
- François Louis de Bourbon-Conti (1664-1709), prince de Conti de 1685 à 1709, appelé le Grand Conti, frère du précédent
- Louis Armand II de Bourbon-Conti (1695-1727), prince de Conti de 1709 à 1727, fils du précédent
- Louis François de Bourbon-Conti (1717-1776), prince de Conti de 1727 à 1776, fils du précédent
- Louis François Joseph de Bourbon-Conti (1734-1814), prince de Conti de 1776 à 1814, fils du précédent

Les Bourbon des Deux-Siciles :
La Maison de Bourbon des Deux-Siciles est issue de Ferdinand Ier, roi des Deux-Siciles qui, avant l'unification des royaumes de Naples et de Sicile en décembre 1816, régnait sur les deux royaumes sous le nom de Ferdinand IV. C'est en 1735 que le futur Charles III d'Espagne, fils de Philippe V et donc arrière-petit-fils de Louis XIV, monte sur les trônes des royaumes de Naples et de Sicile qui étaient aux mains des Habsbourg. Lors de son accession sur le trône d'Espagne, Charles III d'Espagne cède les royaumes de Naples et de Sicile à son troisième fils, Ferdinand, qui régnera sur Naples jusqu'en 1806 et sur la Sicile jusqu'en 1816. C'est Joachim Murat, maréchal de France, qui fut installé sur le trône de Naples par Napoléon Ier. Il régnera de 1808 à 1815. En 1815, suite au célèbre congrès de Vienne, Ferdinand revient sur le trône de Naples qu'il unifie au trône de Sicile pour former les Deux-Siciles. Ci-dessous, la liste des rois des Deux-Siciles :

- Ferdinand Ier (1751-1825), roi des Deux-Siciles de 1815 à 1825
- François Ier (1777-1830), roi des Deux-Siciles de 1825 à 1830
- Ferdinand II (1810-1859), roi des Deux-Siciles de 1830 à 1859
- François II (1836-1894), roi des Deux-Siciles de 1859 à 1861

Suite à l'unification italienne dont Giuseppe Garibaldi est l'un des principaux contributeurs, François II est contraint d'abdiquer mais reste le chef de la Maison Royale jusqu'à sa mort en 1894. Depuis 1861, la Maison de Bourbon des Deux-Siciles ne règne plus. Voici les chefs de la Maison royale de Bourbon des Deux-Siciles depuis la mort de François II en 1894 :

- Alphonse de Bourbon des Deux-Siciles (1841-1934), chef de la Maison Royale et duc de Castro de 1894 à 1934
- Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles (1869-1960), chef de la Maison Royale et duc de Castro de 1934 à 1960
- Rainier de Bourbon des Deux-Siciles (1883-1973), chef de la Maison Royale et duc de Castro de 1960 à 1966
- Ferdinand de Bourbon des Deux-Siciles (1926-2008), duc de Calabre de 1960 à 1973, chef de la Maison Royale et duc de Castro de 1973 à 2008
- Charles de Bourbon des Deux-Siciles (1963-), duc de Noto de 1963 à 1973, duc de Calabre de 1973 à 2008, chef de la maison Royale et duc de Castro depuis le 20 mars 2008

Le 14 décembre 1900, Son Altesse Royale le Prince Charles de Bourbon des Deux-Siciles, fils d'Alphonse de Bourbon des Deux-Siciles, renonce pour lui-même et ses Héritiers et Successeurs, à tout droit de la Maison Royale des Deux-Siciles à la succession éventuelle à la Couronne des Deux-Siciles. Par cet acte, Charles de Bourbon des Deux-Siciles devient infant d'Espagne et prétend au trône d'Espagne.

Les Bourbon du Maine :
La maison de Bourbon du Maine est issue de Louis-Auguste de Bourbon (1670-1736), duc du Maine, fils légitimé du roi de France Louis XIV et de la marquise de Montespan. La date exacte de la création de cette maison remonte à la légitimation de Louis-Auguste de Bourbon, en 1672. En 1692, il épouse Anne-Louise-Bénédicte de Bourbon-Condé, fille du prince Henri III de Bourbon-Condé. De leurs sept enfants, seuls trois ont atteint l'âge adulte, et tous seront sans postérité. La maison de Bourbon du Maine s'éteignit à la mort de leur fils, Louis-Charles de Bourbon, comte d'Eu, en 1775.

Les Bourbon en Espagne :
La maison des Bourbon en Espagne, aussi appelée Bourbon-Anjou, est issue de Philippe de France, petit-fils de Louis XIV, qui devint roi d'Espagne en 1700, après la guerre de succession d'Espagne (suite à la mort sans héritier du roi Charles II de Habsbourg). La maison des Bourbon en Espagne règne encore actuellement en Espagne. Voici les chefs de la dynastie des Bourbon en Espagne :

- Philippe V (1683-1746), roi d'Espagne de 1700 à janvier 1724 puis d'août 1724 à 1746, petit-fils de Louis XIV
- Louis Ier (1707-1724), roi d'Espagne de janvier à août 1724, fils de Philippe V
- Ferdinand VI (1713-1759), roi d'Espagne de 1746 à 1759, fils de Philippe V
- Charles III (1716-1788), roi d'Espagne de 1759 à 1788, fils de Philippe V
- Charles IV (1748-1819), roi d'Espagne de 1788 à 1808, fils de Charles III
- Ferdinand VII (1784-1833), roi d'Espagne de mars à mai 1808 puis de 1814 à 1833, fils de Charles IV
- Isabelle II (1830-1904), reine d'Espagne de 1833 à 1868, fille de Ferdinand VII
- Alphonse XII (1857-1885), roi d'Espagne de 1874 à 1885, fils d'Isabelle II
- Alphonse XIII (1886-1941), roi d'Espagne de 1886 à 1931, fils d'Alphonse XII
- Alphonse de Bourbon (1907-1938), comte de Covadonga, fils d'Alphonse XIII
- Juan de Bourbon (1913-1993), comte de Barcelone, fils d'Alphonse XIII
- Juan Carlos Ier (1938-), roi d'Espagne depuis 1975
Le prince Felipe des Asturies, fils de Juan Carlos Ier, est l'actuel héritier du trône.

Les Bourbon-La Marche :
La maison de Bourbon-La Marche est issue de Louis Ier (1279-1342), premier duc de Bourbon, fils de Robert de Clermont (1256-1317) et donc petit-fils de Saint Louis, roi de France de 1226 à 1270. En 1327, le roi de France, Charles IV, lui échange le comté de La Marche avec le comté de Clermont. Voici la liste des comtes de La Marche, issus de la maison de Bourbon-La Marche :

- Louis Ier de Bourbon (1279-1342), comte de La Marche de 1327 à 1342.
- Jacques Ier de Bourbon (1319-1361), fils cadet du précédent, comte de La Marche de 1342 à 1361.
- Pierre Ier de Bourbon (1342-1361), fils du précédent, comte de La Marche en 1361.
- Jean Ier de Bourbon (1344-1393), fils de Jacques Ier, comte de La Marche de 1361 à 1393.
- Jacques II de Bourbon (1370-1438), fils du précédent, comte de La Marche de 1393 à 1435, année durant laquelle il renonce à ses titres.
Jacques II aura trois filles : deux seront nones, l'autre se mariera avec Bernard d'Armagnac ; le comté de La Marche passe donc dans la maison d'Armagnac.

Les Bourbon-Montpensier :
Il existe deux maisons de Bourbon-Montpensier : une maison comtale et une maison ducale.

La maison comtale est issue de Louis Ier de Bourbon, fils de Jean Ier (1381-1434), duc de Bourbon, et de Marie de Berry, comtesse de Montpensier. Les membres de la maison comtale de Bourbon-Montpensier sont :

- Louis Ier de Montpensier (v. 1405-1486), duc de Bourbon, comte de Montpensier de 1434 à 1486.
- Gilbert de Bourbon (1443-1496), fils du précédent, comte de Montpensier de 1486 à 1496.
- Louis II de Montpensier (1483-1501), fils du précédent, comte de Montpensier de 1496 à 1501.
- Charles III de Bourbon, dit le Connétable de Bourbon (1490-1527), fils de Gilbert de Bourbon. Il est comte de Montpensier de 1501 à 1525. Il perdit ce titre à cause de son alliance avec Charles Quint, adversaire de François Ier.

La maison comtale des Bourbon-Montpensier s'éteint là, puisque c'est la soeur de Charles III qui obtient le comté, érigé en duché à l'occasion du mariage de son fils.

La maison ducale de Bourbon-Montpensier est issue de Louise de Bourbon-Montpensier, soeur du connétable de Bourbon, et de Louis de Bourbon-Vendôme. Voici les princes de Bourbon étant duc de Montpensier :

- Louis III de Montpensier (1513-1582), fils de Louis de Bourbon-Vendôme et de Louise de Bourbon-Montpensier. Il est duc de Montpensier de 1561 à 1582.
- François de Montpensier (1542-1592), fils du précédent, duc de Montpensier de 1582 à 1592.
- Henri de Montpensier (1573-1608), fils du précédent, duc de Montpensier de 1592 à 1608.
- Marie de Bourbon (1605-1627), fille du précédent, duchesse de Montpensier de 1608 à 1627. Elle épouse en 1626 Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII. Le duché de Montpensier passe alors dans la maison d'Orléans.

Les Bourbon-Parme :
La maison de Bourbon-Parme est issue de Charles III (1716 – 1788), roi d'Espagne, ainsi que de la descendance de son frère, Philippe Ier de Parme. Charles est le fils de Philippe V d'Espagne (petit-fils de Louis XIV) et d'Elisabeth Farnèse, nièce d'Antoine Farnèse (duc de Parme et de Plaisance de 1727 à 1731). Lorsque celui-ci meurt en 1731, le duché de Parme, sur lequel régnait la famille Farnèse, revient à son petit-neuveu, Charles Ier de Parme, futur roi d'Espagne sous le nom de Charles III. Voici les chefs de la maison Bourbon-Parme depuis Charles Ier de Parme :

- Charles Ier de Parme (1716-1788), duc de Parme et Plaisance de 1731 à 1735, fils de Philippe V
- Philippe Ier de Bourbon-Parme (1720-1765), duc de Parme de 1748 à 1765, fils de Philippe V
- Ferdinand Ier de Bourbon-Parme (1751-1802), duc de Parme de 1765 à 1801, fils de Philippe Ier
- Louis Ier de Bourbon-Parme (1773-1803), roi d'Etrurie, duc de Parme de 1801 à 1803, fils de Ferdinand Ier
- Charles II de Parme (1799-1883), duc de Parme de 1847 à 1849, fils de Louis Ier
- Charles III de Parme (1823-1854), duc de Parme de 1849 à 1854, fils de Charles II
- Robert Ier de Parme (1848-1907), duc de Parme de 1854 à 1907, fils de Charles III
- Henri Ier de Bourbon-Parme (1873-1939), duc de Parme de 1907 à 1939, fils de Robert Ier
- Joseph Ier de Bourbon-Parme (1875-1950), duc de Parme de 1939 à 1950, fils de Robert Ier
- Elie Ier de Bourbon-Parme (1880-1959), duc de Parme de 1950 à 1959, fils de Robert Ier
- Robert II de Bourbon-Parme (1909-1974), duc de Parme de 1959 à 1974, fils d'Elie Ier
- François-Xavier Ier de Bourbon-Parme (1889-1977), duc de Parme de 1974 à 1977, fils de Robert Ier. Il fut prétendant carliste au trône d'Espagne.
- Charles IV de Bourbon-Parme (1930-2010), duc de Parme de 1977 à 2010, fils de François-Xavier Ier
- Charles V de Bourbon-Parme (1970-), duc de Parme à partir de 2010, fils de Charles IV

Il convient également de remarquer l'appartenance à la famille de Bourbon-Parme des personnes suivantes :

- Marie-Louise de Bourbon-Parme (1751-1819), fille de Philippe Ier de Bourbon-Parme, reine consort d'Espagne par son mariage avec Charles IV d'Espagne (1748-1819)
- Alice de Bourbon-Parme (1849-1935), fille de Charles III de Bourbon-Parme, grande-duchesse de Toscane par son mariage avec Ferdinand IV de Habsbourg-Toscane
- Zita de Bourbon-Parme (1892-1989), fille de Robert Ier de Bourbon-Parme, impératrice d'Autriche et reine de Hongrie en raison de son mariage, en 1911, avec Charles de Habsbourg-Lorraine, empereur d'Autriche de 1916 à 1918
- Marie-Louise de Bourbon-Parme (1870-1899), fille de Robert Ier de Bourbon-Parme, princesse consort de Bulgarie par son mariage avec Ferdinand Ier de Bulgarie (1861-1948)
- Felix de Bourbon-Parme (1893-1970), fils de Robert Ier de Bourbon-Parme, prince de Luxembourg par son mariage avec la grande-duchesse Charlotte de Luxembourg (1896-1985). Ils sont les grands-parents de l'actuel grand-duc, Henri Ier de Luxembourg
- Anne de Bourbon-Parme (1923-), fille de René de Bourbon-Parme (et donc petite-fille de Robert Ier), épouse du roi Mihai Ier de Roumanie

Pour consulter un arbre généalogique de la maison de Bourbon-Parme, cliquez ici.

Bourbon-Penthièvre
La maison de Bourbon-Penthièvre est issue de Louis-Alexandre de Bourbon (1678-1737), comte de Toulouse à partir de 1681, fils légitimé de Louis XIV, roi de France, et de la marquise de Montespan. Louis-Alexandre est duc de Penthièvre de 1697 à sa mort en 1737. A sa mort, son fils, Louis-Jean-Marie de Bourbon devient duc de Penthièvre ; il le restera jusqu'à sa mort en 1793. Aucun fils ne survit au deuxième duc de Penthièvre de la maison de Bourbon.
Le titre de duc de Penthièvre est donné à Charles d'Orléans (1820-1828), fils de Louis-Philippe Ier, roi des Français. Enfin, le dernier duc de Penthièvre est Pierre d'Orléans (1845-1919), fils de François d'Orléans (et donc petit-fils de Louis-Philippe Ier). Il sera duc de Penthièvre de 1845 à 1919.

Bourbon-Soissons
La maison de Bourbon-Soissons est issue du mariage entre Marie de Luxembourg (1462-1546), comtesse de Soissons, et François de Bourbon-Vendôme (1470-1495). Voici la liste des comtes de Soissons appartenant à la maison des Bourbon :

- François de Bourbon-Vendôme (1470-1495), comte de Soissons de 1487 à 1495, fils de Jean VIII de Bourbon-Vendôme, et époux de Marie de Luxembourg
- Charles de Bourbon-Vendôme (1489-1537), comte de Soissons de 1495 à 1537, fils de François de Bourbon-Vendôme
- Jean de Bourbon-Soissons (1528-1557), comte de Soissons de 1547 à 1557, fils de Charles de Bourbon-Vendôme
- Louis Ier de Bourbon-Condé (1530-1569), comte de Soissons de 1557 à 1569, fils de Charles de Bourbon-Vendôme, fondateur de la maison des Bourbon-Condé
- Charles de Bourbon-Soissons (1566-1612), comte de Soissons de 1569 à 1612, fils de Louis Ier de Bourbon-Condé
- Louis de Bourbon-Soissons (1604-1641), comte de Soissons de 1612 à 1641, fils de Charles de Bourbon-Soissons
- Marie de Bourbon-Soissons (1606-1692), comtesse de Soissons de 1641 à 1656, fille de Charles de Bourbon-Soissons
Par le mariage de Marie de Bourbon-Soissons avec Thomas de Savoie-Carignan, le comté revient à la maison de Savoie.

Bourbon-Vendôme
La maison de Bourbon-Vendôme est issue du mariage de Jean VII de Bourbon-La Marche (1344-1393) avec la comtesse Catherine de Vendôme. Voici la liste des Bourbon qui furent comtes (jusqu'en 1514) puis duc de Vendôme :

- Jean VII de Bourbon (1344-1393), comte de Vendôme de 1372 à 1393, fils de Jacques Ier de Bourbon-La Marche et de Jeanne de Châtillon
- Louis Ier de Bourbon-Vendôme (1376-1446), comte de Vendôme de 1403 à 1446, fils de Jean VII
- Jean VIII de Bourbon-Vendôme (1428-1477), comte de Vendôme de 1446 à 1477, fils de Louis Ier
- François de Bourbon-Vendôme (1470-1495), comte de Vendôme de 1477 à 1495, fils de Jean VIII
- Charles de Bourbon-Vendôme (1489-1537), comte puis duc de Vendôme de 1495 à 1537, fils de François de Bourbon-Vendôme
- Antoine de Bourbon (1518-1562), duc de Vendôme de 1537 à 1562, fils de Charles de Bourbon-Vendôme
- Henri IV (1553-1610), roi de France de 1589 à 1610, duc de Vendôme de 1562 à 1589, fils d'Antoine de Bourbon

A partir de 1589, date d'accession de Henri IV au trône de France , le duché est réuni à la Couronne de France, mais sera donné en apanage, à partir de 1598, aux personnes suivantes :

- César de Vendôme (1594-1665), duc de Vendôme de 1598 à 1665, fils légétimé de Henri IV et de Gabrielles d'Estrées
- Louis de Vendôme (1612-1669), duc de Vendôme de 1665 à 1669, fils de César de Bourbon
- Louis-Joseph de Vendôme (1654-1712), duc de Vendôme de 1669 à 1712, fils de Louis de Vendôme
- Philippe de Vendôme (1655-1727), duc de Vendôme de 1712 à 1727, fils de Louis de Vendôme. En 1712, le duché de Vendôme est annexé par Louis XIV, mais Philippe garde le titre de duc de Vendôme.
- Louis de France (1755-1824), roi de France sous le nom de Louis XVIII (1815-1824), duc de Vendôme de 1771 à 1789

Le titre de courtoisie de duc de Vendôme est ensuite porté par deux membres de la famille d'Orléans :

- Emmanuel d'Orléans (1872-1931), fils du duc d'Alençon, Ferdinand d'Orléans
- Jean d'Orléans (1965-) , fils du comte de Paris et duc de France, Henri d'Orléans

Bourgogne
Certains membres de la dynastie des Bourbon furent duc de Bourgogne ; en voici la liste :

- Louis de France (1682-1712), duc de Bourgogne de 1682 à 1711, fils du Grand Dauphin Louis de France (1661-1711) et donc petit-fils de Louis XIV
- Louis de France (1751-1761), duc de Bourgogne de 1751 à 1761, fils de Louis Ferdinand de France. C'est le père de Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, les trois derniers rois de France.
- Alphonse de Bourbon (1936-1989), duc de Bourgogne de 1950 à 1975, fils de Jacques-Henri de Bourbon
- Louis de Bourbon (2010-), fils du duc d'Anjou Louis de Bourbon (1974-)

Courtenay
La maison capétienne des Courtenay est issue du mariage d'Elisabeth de Courtenay (1127-1205), fille de Renaud de Courtenay, avec Pierre de France (1126-1183), fils du roi de France Louis VI. Voici la lignée des Courtenay issue de ce mariage :

- Pierre II de Courtenay (1155-1219), empereur latin de Constantinople de 1216 à sa mort
- Robert de Courtenay, empereur latin de Constantinople de 1219 à sa mort, fils de Pierre II de Courtenay
- Baudouin II (1217-1273), empereur latin de Constantinople de 1228 à 1261, fils de Pierre II de Courtenay
- Philippe Ier de Courtenay (1243-1283), empereur titulaire de Constantinople de 1273 à 1283, fils de Baudouin II
- Catherine de Courtenay (1274-1307), impératrice titulaire de Constantinople, fille de Philippe Ier. Elle se maria à Charles de France, comte de Valois et fils du roi de France Philippe III le Hardi. La seigneurie de Courtenay passe à la Couronne de France.

Les Evreux-Navarre
La maison d'Evreux-Navarre est issue du mariage de Philippe d'Evreux (1306-1343), comte d'Evreux et petit-fils du roi de France Philippe III, avec Jeanne de France, fille de Louis X le Hutin, roi de France et de Navarre. Voici la lignée des Evreux-Navarre issue de ce mariage :

- Charles II (1332-1387), roi de Navarre de 1349 à 1387 et comte d'Evreux de 1343 à 1378, fils de Philippe III de Navarre
- Charles III (1361-1425), roi de Navarre de 1387 à 1425, et comte d'Evreux, fils de Charles II
- Blanche Ière de Navarre (1387-1441), reine de Navarre de 1425 à 1441, fille de Charles III. Elle épousa Martin Ier, roi de Sicile, puis, en secondes noces, Jean II d'Aragon

Les Orléans-Bragance
La maison d'Orléans-Bragance est issue du mariage d'Isabelle du Brésil (1846-1921), membre de la deuxième maison de Bragance (originaire du Portugal), et de Gaston d'Orléans, comte d'Eu, petit-fils du roi des François Louis-Philippe Ier. Gaston d'Orléans est le fils du duc de Nemours, Louis d'Orléans (1814-1896). De cette union sont nés quatre enfants : Louise (1874-1874), Pierre (1875-1940), Louis (1878-1920) et Antoine. En 1908, Pierre s'est marié avec la comtesse Elisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz : cette union a été considérée morganatique, écartant ainsi les enfants du couple de la succession au trône impérial. Par conséquent, le successeur d'Isabelle est Pierre. Cette décision est à l'origine de querelles dynastiques entre les descendants de Pierre et de Louis d'Orléans-Bragance. Voici la liste des chefs de la maison impériale des Orléans-Bragance :

- Isabelle du Brésil (1846-1921), régente du Brésil par trois fois puis prétendante au trône impérial à partir de la proclamation de la République brésilienne en 1889. En 1864, elle épouse le comte d'Eu, Gaston d'Orléans. - Louis d'Orléans-Bragance (1878-1920), fils d'Isabelle du Brésil et de Gaston d'Orléans. Il épouse Maria-Pia de Bourbon-Sicile (1878-1973)
- Pedro Henrique d'Orléans-Bragance (1909-1981), fils du précédent. Il épouse la princesse Maria Elisabeth von Wittelsbach, petite-fille du roi Louis III de Bavière.
- Luiz d'Orléans-Bragance (1938-), fils du précédent, non marié et sans descendance : son frère Bertrand (lui aussi non marié et sans descendance) est second dans l'ordre de succession au trône

Les chefs de la branche, dite de Petropolis, issue de Pierre d'Orléans-Bragance, fils d'Isabelle du Brésil et de Gaston d'Orléans, sont les suivants :

- Pierre d'Orléans-Bragance (1913-2007), époux de la princesse Espérance de Bourbon-Deux-Siciles
- Pedro Carlos d'Orléans-Bragance (1945), fils du précédent. Il épouse Rony Kuhn de Sousa puis, après le décès de cette dernière, Patricia Alexandra Brascombe.

Il est à noter que la fille aînée de Pierre d'Orléans-Bragance et d'Elisabeth Dobrzensky de Dobrzenicz, Isabelle d'Orléans-Bragance (1911-2003), a épousé le comte de Paris Henri d'Orléans (1908-1999). Elle est donc la mère de l'actuel prétendant orléaniste au trône de France, le comte de Paris Henri d'Orléans (1933-).

Les Orléans-Longueville
La maison d'Orléans-Longueville est issue de François II d'Orléans, premier duc de Longueville. En effet, en 1505, le comté de Longueville est érigé en duché au profit du comte de Dunois, François II d'Orléans. Voici la liste des ducs de Longueville de la maison d'Orléans :

- François II de Longueville (1478-1512), comte de Longueville de 1491 à 1505, puis duc de Longueville à partir de 1505. Il épousa François d'Alençon.
- Louis Ier d'Orléans-Longueville (1480-1516), frère de François II. Il épousa Jeanne de Hochberg.
- Claude (1508-1524), fils de Louis Ier
- Louis II d'Orléans-Longueville (1510-1536), fils de Louis Ier. Il épousa Marie de Guise.
- François III (1535-1551), fils de Louis II. Il mourut sans descendance.
- Léonor d'Orléans-Longueville (1540-1573), petit-fils de Louis Ier. Il épousa Marie II de Bourbon Saint-Pol
- Henri Ier d'Orléans-Longueville (1568-1595), fils de Léonor. Il épousa Catherine de Gonzague.
- Henri II d'Orléans-Longueville (1595-1663), également connu sous le nom de Henri II de Valois-Longueville, fils de Henri Ier d'Orléans. Il épousa en premières noces Louise de Bourbon-Soissons puis, en secondes noces, la soeur du grand Condé, Anne-Geneviève de Bourbon-Condé.
- Jean-Louis d'Orléans-Longueville (1646-1694), fils de Henri II et d'Anne-Geneviève de Bourbon-Condé
- Charles-Paris d'Orléans (1649-1672), fils d'Anne-Geneviève de Bourbon-Condé et du duc François de la Rochefoucauld. Il fut reconnu par Henri II d'Orléans-Longueville. C'est donc le demi-frère de Jean-Louis duquel il hérita.

Les Valois-Angoulême
La dynastie des Valois-Angoulême est issue de Louis Ier d'Orléans (1372-1407), comte de Valois en 139 puis, à partir de 1394, comte d'Angoulême. Louis Ier est le fils de Charles V et de Jeanne de Bourbon. Voici la liste des comtes et ducs d'Angoulême issus de Louis Ier d'Orléans :

- Jean d'Orléans (1400-1467), fils de Louis Ier d'Orléans et de Valentine Visconti.
- Charles d'Orléans (1459-1496), connu également sous le nom de Charles d'Angoulême. C'est le fils de Jean d'Orléans et de Marguerite de Rohan (fille du vicomte Alain IX de Rohan et de Marguerite de Bretagne).
- François Ier (1494-1547), roi de France de 1515 à 1547. C'est le fils de Charles d'Orléans (Charles d'Angoulême) et de Louise de Savoie.
- Henri II (1519-1559), roi de France de 1547 à 1559. C'est le fils de François Ier et de Claude de France.
- François II (1544-1560), roi de France de 1559 à 1560. C'est le fils d'Henri II et de Catherine de Médicis.
- Charles IX (1550-1574), roi de France de 1560 à 1574. C'est le fils d'Henri II et de Catherine de Médicis.
- Henri III (1551-1589), roi de France de 1574 à 1589. C'est le fils d'Henri II et de Catherine de Médicis.

A la mort d'Henri III, sans héritier, la dynastie des Valois-Angoulême s'éteint.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! : Tweeter

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT