sport-histoire.fr

Marie-Antoinette, reine de France

Marie-Antoinette de Habsbourg-Lorraine, reine de France du 10 mai 1774 au 21 septembre 1792, est née à Vienne en Autriche le 2 novembre 1755. Elle est morte guillotinée le 16 octobre 1793. C'est la fille de François Ier de Lorraine et de Marie-Thérèse d'Autriche. Avant de devenir empereur du Saint-Empire romain germanique en 1745, son père (né à Nancy en 1708) fut duc de Lorraine. C'est le petit-fils de Monsieur, frère de Louis XIV. Quant à sa mère, Marie-Thérèse d'Autriche, fille de l'empereur Habsbourg du Saint-Empire romain germanique Charles VI et de la princesse Elisabeth-Christine de Brunswick-Wolfenbüttel, elle est, par la Pragmatique Sanction, l'unique héritière des possessions des Habsbourg. Elle fut donc d'abord archiduchesse d'Autriche puis, à l'accession au trône du Saint-Empire romain germanique de son mari, impératrice.

Afin de procéder au renversement des alliances (la Prusse deviendra l'ennemi commun de la France et de l'Autriche) et ainsi de resserrer les liens entre la France et l'Autriche, Etienne-François, comte de Stainville (dont le père était grand chambellan de François Ier de Lorraine), est nommé ambassadeur à Vienne. Avec Marie-Thérèse d'Autriche, il négocie fructueusement le mariage de Marie-Antoinette avec le dauphin de France, duc de Berry, petit-fils de Louis XV, le futur Louis XVI. Pour services rendus, le comté de Stainville sera érigé en duché ; Etienne-François deviendra duc de Choiseul.

En 1770, Marie-Antoinette arrive en France et se marie avec le dauphin, le 16 mai. Mais, après ce mariage "diplomatique", faisant d'elle le relais de la politique autrichienne en France, Marie-Antoinette a du mal à s'habituer à sa nouvelle vie. En effet, son mari l'ignore et elle supporte mal le libertinage de Louis XV. De plus, sa mère, omniprésente, détache des ambassadeurs pour, officiellement, la conseiller, officieusement, la surveiller ; elles auront de très nombreuses correspondances dans lesquelles la question de la progéniture de Marie-Antoinette et de Louis XVI est largement abordée. C'est pourquoi, pour se divertir, elle mène une vie festive, à l'écart de l'étiquette qu'elle ne supporte pas. Elle se fait construire le Petit Trianon afin de s'éloigner de la cour puis, le hameau de la Reine pour se rapprocher de la nature. Petit à petit, la reine est détestée : sept ans après son mariage, aucun héritier n'est né. Ne voulant pas trop se mêler des affaires diplomatiques de la France, comme le voudrait sa mère, elle reste très attachée à son Autriche natale : c'est en partie cet attachement à sa patrie qui lui vaut le surnom péjoratif "d'Autrichienne". Elle est la cible de nombreuses calomnies et autres rumeurs amplifiées comme, par exemple, sa présupposée infidélité avec le comte suédois Axel de Fersen ou encore "l'affaire du collier".

A partir de 1789, Marie-Antoinette se retrouve face à la Révolution. Après la journée du 6 octobre 1789, Marie-Antoinette et Louis XVI sont retenus à Paris. Sur les conseils du comte de Fersen, elle réussi à convaincre le roi son mari de s'enfuir de Paris, le 20 juin 1791. Ils furent arrêtés à Varennes et emprisonnés. Cet échec hanta le reste de la vie de Fersen qui, après leur arrestation, entreprit des démarches pour acquérir la libération du couple royal et de leurs enfants. Louis XVI fut guillotiné le 21 janvier 1793. Alors que le trajet le menant à l'échafaud se fut dans un certain respect de sa personne, ce ne fut pas le cas de celui qui allait amener Marie-Antoinette à sa mort, le 16 octobre 1793. Elle fut jugée par le tribunal révolutionnaire qui du faire face à la brillante défense de la part de Marie-Antoinette. "Monsieur, je vous demande excuses, je n'en ai pas fait exprès" furent les derniers mots de la reine lorsqu'elle marcha sur le pied de Sanson, son bourreau.

De nos jours, Marie-Antoinette est certainement la reine de France la plus connue au monde.

Les contemporains de Marie-Antoinette :

- Louis XV, roi de France de 1715 à 1774
- Louis XVI, son époux et roi de France de 1774 à 1792
- Joseph II, empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohême et Archiduc souverain d'Autriche de 1765 à 1790
- Léopold II, empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohême et Archiduc souverain d'Autriche de 1790 à 1792
- François II, empereur du Saint-Empire, roi de Hongrie et de Bohême et Archiduc souverain d'Autriche de 1792 à 1806
- Catherine II, tsarine de Russie de 1762 à 1796
- George III, roi du Royaume-Uni de 1760 à 1820
- George Washington, président des Etats-Unis de 1789 à 1797
- Charles III, roi d'Espagne de 1759 à 1788
- Charles IV, roi d'Espagne de 1788 à 1808
- Gustave III, roi de Suède de 1771 à 1792
- Gustave IV Adolphe, roi de Suède de 1792 à 1809
- Joseph Ier, roi de Portugal de 1750 à 1777
- Marie Ière, reine de Portugal de 1777 à 1816
- Clément XIV (Vincenzo Ganganelli), pape de 1769 à 1774
- Pie VI (Angelo Braschi), pape de 1775 à 1799

Marie-Antoinette

Chiffre de Marie-Antoinette

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! :

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers