sport-histoire.fr

Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc

Jeanne d'Arc, née vers 1412 (peut-être le jour de l'Epiphanie), est la fille de Jacques d'Arc et d'Isabelle Romée, qui ont eu 5 enfants. Elle grandit dans la ferme familiale située à Domrémy, au nord-est de la France, où elle porte le surnom de « Jeannette ». A cette époque, Domrémy, située à la frontière de plusieurs zones d'influence, semble être rattachée à la châtellenie de Vaucouleurs, où le représentant du roi de France est le duc Robert de Baudricourt.

En 1420, par le traité de Troyes, le roi de France Charles VI (dit Charles le Fou) et son épouse Isabelle de Hainaut déshéritent leur fils Charles au profit du roi d'Angleterre, Henri V. Quand Charles VI meurt en 1422, la couronne de France est réclamée par le roi Henri VI d'Angleterre, fils d'Henri V, soutenu en France par les Bourguignons.

A 13 ans, Jeanne commence à entendre des voix célestes, celles des saintes Catherine et Marguerite et de l'archange saint Michel. Elles lui demandent de libérer le royaume de France de l'envahisseur anglais et de faire monter sur le trône le dauphin Charles. Ces voix revenant à plusieurs reprises, elle se décide à en parler à son oncle, qui lui fait rencontrer Robert de Baudricourt, capitaine de Vaucouleurs. Vêtue d'habits masculins et coupée au bol, Jeanne entame un voyage de 11 jours jusqu'à Chinon, où se trouve le dauphin Charles, qu'elle veut rencontrer. Durant la rencontre, qui a lieu 2 jours après son arrivée, Jeanne parle à Charles de sa mission, en particulier de la libération d'Orléans, assiégée par les Anglais, du sacre du roi à Reims, de la libération de Paris ainsi que de la libération du duc d'Orléans. Charles lui accorde une petite armée, et l'équipe d'une armure et d'une bannière blanche à fleur de lys, où Jeanne inscrit Jesus Maria. Elle arrive à Orléans le 29 avril 1429 et contraint les Anglais, qui se retirent au-delà de la Loire, à lever le siège de la ville dans la nuit du 7 au 8 mai 1429. Jeanne d'Arc bénéficie alors d'une très grande réputation parmi les forces armées qui soutiennent le Dauphin Charles.

Deux mois plus tard, Jeanne conduit le dauphin Charles à Reims afin qu'il soit sacré roi par l'archevêque Renault de Chartres. Il est à noter que Reims se trouve au cœur-même des possessions du duc de Bourgogne, allié des Anglais. Charles règnera sous le nom de Charles VII.

Afin de libérer les habitants de Compiègne du siège des Bourguignons, Jeanne se rend aux portes de la ville, où elle est capturée le 23 mai 1430. Elle est vendue aux Anglais par les Bourguignons le 21 novembre 1430. Son procès est mené par le pro-Anglais évêque de Beauvais, Pierre Cauchon. Elle est emmenée à Rouen pour être jugée, à partir du 21 février 1431. Elle est notamment accusée d'hérésie. Au terme du procès, à l'impartialité plus que douteuse, elle est condamnée au bûcher, sur lequel elle meurt le 30 mai 1431, restant pieuse et digne jusqu'à ses derniers instants.

En 1455, le pape Calixte III demande la révision du procès, au terme de laquelle Jeanne est entièrement réhabilité et le premier procès est déclaré nul.

Le 18 avril 1909, Jeanne d'Arc, est béatifiée. Elle est canonisée le 16 mai 1920 puis proclamée sainte patronne secondaire de la France en 1922. La Troisième République, qui cherche un personne capable de rassembler le peuple français très divisé suite à la défaite de Sedan en 1870 d'une part, et entre les monarchistes et républicains d'autre part, choisit Jeanne d'Arc comme exemple patriotique de l'union des Français.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! : Tweeter

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT