sport-histoire.fr

Anne de Bretagne, duchesse et deux fois reine de France

Duchesse Anne de Bretagne

Introduction :

Anne de Bretagne, née le 25 janvier 1477 à Nantes et décédée le 9 janvier 1514 à Blois, est la fille du duc François II de Bretagne (1435-1488) et de Marguerite de Foix (1449-1486). Elle fut à la fois duchesse de Bretagne, de 1488 à 1514, et deux fois reine de France, de 1491 à 1498 en tant qu’épouse de Charles VIII, puis de 1499 à 1514, comme épouse du roi Louis XII.

Biographie d'Anne de Bretagne :

Anne de Bretagne naît au château des ducs de Bretagne à Nantes, le 25 janvier 1477. Elle reçoit une bonne éducation par sa gouvernante, Françoise de Dinan, épouse du comte Guy XIV de Laval.

Pour mettre fin à la première guerre de Succession de Bretagne (1341-1365), le traité de Guérande est signé entre Jeanne de Penthièvre et Jean III de Montfort. Ce dernier est reconnu comme étant l'unique duc de Bretagne. Le traité stipule que l'héritage passera de mâle en mâle dans la famille de Montfort. A défaut d'héritier mal, le duché reviendrait à la famille de Penthièvre. Or, en 1480, Louis XI, roi de France, rachète les droits de la famille de Penthièvre. Ainsi, le duc François II, pour éviter une nouvelle guerre de succession et une éventuelle intégration du duché au sein de la Couronne de France par absence d’héritier mâle, décide de faire reconnaître Anne de Bretagne comme son héritière. Cette disposition a été actée lors des Etats de Bretagne de 1486.

Pour faire face à la puissance du royaume de France, François II décide de s’allier à l’Angleterre, en mariant sa fille Anne au prince de Galles, Edouard, fils d’Edouard IV d’Angleterre. Cependant, Edouard meurt en 1483

En 1488, les armées du duc François II subissent une lourde défaite face à celles du roi de France : c’est la bataille de Saint-Aubin-du-Cormier ; le traité du Verger en résulte. Celui-ci stipule que l’héritière du duché ne peut pas se marier sans l’accord du roi de France.

En 1490, Anne de Bretagne est mariée par procuration à Maximilien Ier de Habsbourg, archiduc d’Autriche et futur empereur romain germanique. Ce mariage est perçu comme la violation du traité du Verger par le roi de France, dont les armées mettent le siège devant Rennes en 1491. Anne est forcée de renoncer au mariage avec Maximilien Ier. Elle épouse alors le roi de France, Charles VIII, au château de Langeais, pour assurer la paix entre le duché de Bretagne et le Royaume de France. Selon une clause du contrat de mariage, en l’absence d’héritier mâle à la mort de Charles VIII, Anne de Bretagne devra épouser son successeur. En 1492, Anne de Bretagne est sacrée reine de France, en la basilique de Saint-Denis. Avec Charles VIII, Anne a eu 6 enfants, tous morts en bas âge.

En 1498, Charles VIII meurt et Anne reprend l’administration du duché de Bretagne. En 1499, conformément au contrat de mariage avec Charles VIII, Anne de Bretagne épouse Louis XII, successeur de Charles VIII au trône de France. Cette fois-ci, le contrat de mariage reconnaît à Anne l’intégralité des droits sur la Bretagne (y compris le titre de duchesse de Bretagne). Avec Louis XII, Anne a eu huit enfants, parmi lesquels seulement deux survécurent : Claude de France et Renée de France. L’aînée, Claude, héritière du duché de Bretagne, sera mariée (quelques mois après la mort de la duchesse Anne, et contre ses volontés) à François Ier, roi de France de 1515 à 1547. Ce mariage est une nouvelle étape vers le rattachement de la Bretagne à la France. Le traité de 1532 unit la Couronne de France et le duché de Bretagne, qui conservera ses privilèges jusqu’à la Révolution Française de 1789.

Anne de Bretagne meurt en 1514. Son cœur est placé dans un reliquaire en or, transféré à Nantes et qu’il est toujours possible d’observer, tout comme le tombeau de Louis XII et d’Anne de Bretagne, à la basilique Saint-Denis.

Anne de Bretagne est très célèbre. La postérité, certes souvent magnifiée en ce qui la concerne, garde d’elle l’image d’une duchesse proche de son peuple et soucieuse de conserver l’indépendance du duché de Bretagne vis-à-vis du royaume de France.

Les contemporains d'Anne de Bretagne :

- Charles VIII, roi de France de 1483 à 1498
- Louis XII, roi de France de 1498 à 1515
- Frédéric III, empereur des romains de 1452 à 1493
- Maximilien Ier, empereur du Saint-Empire de 1508 à 1519
- Henri VII, roi d'Angleterre de 1485 à 1509
- Henri VIII, roi d'Angleterre de 1509 à 1547
- James III, roi d'Ecosse de 1460 à 1488
- James IV, roi d'Ecosse de 1488 à 1513
- James V, roi d'Ecosse de 1513 à 1542
- Jean II, roi de Portugal de 1481 à 1495
- Manuel Ier, roi de Portugal de 1495 à 1521
- Lambert, seigneur de Monaco de 1458 à 1494
- Jean II, seigneur de Monaco de 1494 à 1505
- Lucien, seigneur de Monaco de 1505 à 1523
- François II, duc de Bretagne de 1458 à 1488
- Claude de France, duc de Bretagne de 1514 à 1524
- Innocent VIII (Gianbattista Sibo), pape de 1484 à 1492
- Alexandre VI (Rodrigo Borgia), pape de 1492 à 1503
- Pie III (Francesco Piccolomini), pape en 1503
- Jules II (Giuliano Della Rovere), pape de 1503 à 1513
- Léon X (Giovanni de Medici), pape de 1513 à 1521

Pour en savoir plus sur la vie d'Anne de Bretagne, il est recommander de lire l'excellent livre "Anne de Bretagne", de Philippe Tourault.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! : Tweeter

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT