sport-histoire.fr

Philippe III le Hardi

Philippe III est né à Poissy en 1245 et est mort en 1285 à Perpignan.

Roi de France
de 1270 à 1285

Philippe III, né le 1er mai 1245 et mort en 1285, est le dixième roi de France de la dynastie des capétiens. C'est le fils de Louis IX, plus connu sous le nom de Saint Louis, et de Marguerite de Provence. A la mort de son frère Louis en 1260, Philippe devient héritier du trône. En 1262, il épouse Isabelle d'Aragon avec qui il aura deux fils : Louis, qui meurt en 1276, et Philippe, le futur roi de France. Il accompagne son père durant la huitième croisade, en 1270. Atteinte par la peste, l'armée du roi, qui attendait le soutien de Charles d'Anjou, frère de Saint Louis, est décimée. Saint Louis meurt le 25 août 1270. Vaillant soldat, mais discret et timide, Philippe est proclamé roi de France à Tunis en 1270. Il conclut aussitôt la paix avec les Maures afin de retourner dans le royaume dont il a la responsabilité. Il arrive à Paris en mai 1271, en ayant perdu sa femme, Isabelle d'Aragon.

Le début du règne est fortement influencé par Pierre de la Brosse, grand-chambellan et conseiller de Saint-Louis, soutenu par Marguerite de Provence. En 1271, il annexe l'héritage de son oncle, Alphonse de Poitiers, permettant ainsi d'incorporer l'Auvergne, le Poitou et la Saintonge au royaume de France. L'année suivante, il acquiert l'Agenais et le Toulousain qui étaient propriétés du comte de Foix. En 1974, année durant laquelle Philippe III épouse Marie de Brabant, le comtat Venaissin est cédé au pape Grégoire X. La même année, le roi achète le comté de Nemours. Par le traité d'Amiens, de mai 1279, l'Agenais est cédé au roi d'Angleterre, Edouard Ier. En 1284, Philippe III continue à étendre le domaine royal en y incorporant le Perche, Alençon et le comté de Chartres. Suite au massacre des Français de Sicile, appelé Vêpres siciliennes, qui débute fin mars 1282, Philippe III soutient la politique de son oncle Charles d'Anjou face Pierre III d'Aragon, frère de Marguerite d'Aragon, jugé responsable du massacre par le pape. Pierre III devient néanmoins roi de Sicile, ce qui pousse Philippe III à conquérir l'Aragon : en vain. L'armée française et repoussée et, sur le chemin du retour, le 5 octobre 1285, Philippe III meurt de la malaria. C'est son fils, Philippe, qui lui succède sous le nom de Philippe IV.

Les contemporains :

- Henri III, roi d'Angleterre de 1216 à 1272
- Edward Ier Longues jambes, roi d'Angleterre de 1272 à 1307
- Alexandre III, roi d'Ecosse de 1249 à 1286
- Alphonse III, roi de Portugal de 1248 à 1279
- Denis Ier, roi de Portugal de 1279 à 1325
- Jean Ier le Roux, duc de Bretagne de 1221 à 1286
- Grégoire X (Tebaldo Visconti), pape de 1271 à 1276
- Innocent V (Pierre de Tarentaise), pape en 1276
- Adrien V (Ottobuono Fieschi), pape en 1276
- Jean XXI (Pietro Iuliani), pape de 1276 à 1277
- Nicolas III (Giovanni Gaetano Orsini), pape de 1277 à 1280
- Martin IV (Simon de Brion), pape de 1281 à 1285
- Honorius IV (Giacomo Savelli), pape de 1285 à 1287

Philippe III

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT