sport-histoire.fr

Plan d'Epargne en Actions (PEA)

Le Plan d'Epargne en Actions (PEA) est un compte permettant d'investir, dans un cadre fiscal avantageux, dans des valeurs mobilières (actions, OPCVM ou trackers) éligibles. Le PEA a été créé en 1992 pour favoriser l'investissement boursier des particuliers, relativement faible en France. A condition  de n'effectuer aucun  retrait durant 5 ans, les plus-values et dividendes ne sont pas soumis à l'impôt sur le revenu mais seulement aux prélèvements sociaux (à hauteur de 15,5% actuellement). C'est un produit bancaire qui représente un risque de pertes en capital, mais qui, potentiellement, peut rapporter beaucoup plus que le livret A ou le Compte Epargne Logement : plus le risque est élevé, plus le gain (ou la perte) potentiel est élevé.

Plan de l'article :

1- Conditions d'ouverture du PEA
2- Fiscalité du PEA
3- Plafond du PEA
4- Frais
5- Titres autorisés

1- Conditions d'ouverture du PEA

L'ouverture d'un PEA est possible pour toute personne domiciliée fiscalement en France. Un seul PEA par personne est possible. Les personnes fiscalement à sa charge ne peuvent pas ouvrir de PEA.
Le PEA peut être ouvert auprès d'une banque : il est alors constitué d'un compte-titres (par lequel l'investissement en actions ou OPCVM est effectué) et d'un compte en espèces (sur lequel sont versés les dividendes). Le PEA peut également être ouvert auprès de compagnies d'assurances : il s'agit alors d'un contrat de capitalisation en unités de compte.

2- Fiscalité du PEA

Le cadre fiscal constitue la plus grande différence entre un compte-titre ordinaire et le PEA. Si aucun retrait n'est effectué avant 5 ans, les gains (dividendes et plus-values) sont totalement exonérés d'impôt sur le revenu, mais restent toutefois soumis aux prélèvements sociaux. Si le retrait intervient entre la 5è et la 8è année, la clôture du PEA est obligatoire. Après la 8è année, un retrait n'entraîne pas la fermeture du PEA mais empêche d'effectuer à nouveau des versements. En revanche, l'avantage fiscal est moins important si un retrait est effectué avant 5 ans (dans le cas d'un besoin de trésorerie immédiat de la part de l'épargnant par exemple) : si le retrait intervient avant 2 ans, les gains sont imposés à 22,5 %, en plus des prélèvements sociaux ; si le retrait intervient  entre 2 et 5 ans, les gains sont imposés à 19%, en plus des prélèvements sociaux.

Date du retraitConséquence du retraitImpôt sur les gainsPrélèvement sociauxTotal d'imposition
Avant 2 ansClôture du PEA22,5%15,5%38%
Entre 2 et 5 ansClôture du PEA19%15,5%34,5%
Entre 5 et 8 ansClôture du PEA0%15,5%15,5%
Après 8 ansPlus de versement possible0%15,5%15,5%

3- Plafond du PEA

Depuis le 1er janvier 2014, le plafond du PEA est de 150 000 euros. Les plus-values et dividendes acquis peuvent conduire à un dépassement de ce plafond. Le précédent plafond, applicable entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2013, était de 132 000 euros.

4- Frais

Les frais sont variables d'une banque à l'autre et impactent le rendement de votre PEA. Par conséquent, il est nécessaire d'étudier les frais bancaires (frais de virement, droits de garde, etc.) avant de souscrire à un PEA. En général, les frais demandés par les banques en ligne sont plus faibles que ceux demandés par les banques disposant d'agences bancaires.

5- Titres autorisés

Tous les titres ne sont pas éligibles au PEA. Les titres sur lesquels les investissements peuvent être faits par l'intermédiaire du PEA sont les actions et titres assimilés de sociétés dont le siège social est situé en Union Européenne, en Islande ou en Norvège, et soumises à l'impôt sur les sociétés. Les OPCVM (Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières) investis à au moins 75% en actions et titres éligibles sont également autorisés.

Cet article vous a plu ? N'hésitez pas à le partager ! : Tweeter

© 2017 - www.sport-histoire.fr - Tous droits réservés - Contact - HTML5 - CSS 3 - Partenaires : Envie d'un thé ou d'un café ?, Développeur web Angers - Langues du site : FR - EN - ES - PT - DE - IT